La nudité dans le massage

Voilà un sujet qui me tient à cœur.
Savez-vous que 90% des Français sont pudiques. Ce qui représente un pourcentage bien plus élevé qu’en Hollande, en Belgique ou en Allemagne par exemple.
La nudité en massage n’est pas obligatoire. Elle est intéressante par contre en fonction de votre démarche personnelle.
Première chose à savoir, est « pourquoi êtes-vous pudique »? 
Chacun y va de sa réponse et chacun a raison, puisqu’il s’agit de sa vérité, de sa vie.
Je ne veux pas dire que vous mettre nu pour un massage c’est mieux ou moins bien, non je ne suis pas « Dieu » et je ne désire rien imposer.
Par contre j’aimerais vous donner mon point de vue en tant que “masseur qui est pour la nudité en massage.”
Bien évidemment, il faut tenir compte du type de massage que vous aller recevoir. Bon nombre ne demandent absolument pas de vous dévêtir, comme par exemple le shiatsu, le massage thaïlandais, le massage aux couteaux, le massage des pieds, le massage du ventre etc…mais dans le cadre de massages que je propose, la nudité est un plus.
Pourquoi est-ce un plus?
  • Dans le massage harmonisant, les mouvements se font de haut en bas et en largeur. L’équilibre que cela apporte au corps est plus important que lorsque l’on fractionne le corps en « partie » distincte et que l’on recouvre chaque membre du corps pendant que l’on s’occupe d’un autre en particulier. c’est donc plus agréable.
  • Parcourir le corps dans son entièreté sans avoir d’obstacle de tissus, permet d’éviter la notion « d’intrusion ». Je m’explique: lorsque vous massez une personne qui a gardé ses sous-vêtements, vous faites de votre mieux pour « passer » au-dessus, ne pas accrocher le sous-vêtements. Lorsque vous accrochez ce dernier il y a un risque pour que la personne se contracte par « peur » . Puisqu’elle a gardé le vêtement c’est pour « se cacher ». Accrocher un slip ou un soutien peut créer un stress d’intrusion.
  • Ensuite les fessiers. Endroit du corps où le stress s’accumule à profusion. Lorsque vous êtes en sous vêtements , les fesses ne sont pas massées et c’est dommage, car cette zone gorgée restera engorgée. Masser les fesses permet de libérer cette surface du stress et vous pouvez découvrir que cela vous permet de vous sentir vraiment plus léger(e).
  • Les longs mouvements permettent une plus grande détente corporelle que lorsque le corps est fractionné en partie.
  • L’huile employée permet une fluidité qui peut vous emmener, comme des vagues, et lorsque le contact avec le corps n’est pas coupé, la sensation de bien-être, de légèreté, de soulagement est plus importante et plus profonde.
  • Pour les personnes qui ont une démarche personnelle de travail d’acceptation de soi et de son corps, la nudité dans le massage est un réel plus , car vous découvrirez votre corps tel qu’il est et non tel que vous le pensiez. En général la progression sur le chemin vers soi est plus rapide, plus naturelle, plus douce.
Si je prends mon exemple, lorsque j’étais petit j’étais gros. beaucoup de mes camarades se moquaient de moi et je suis bien évidemment devenu un complexé de 1er ordre. C’est le massage qui m’a aidé à me décomplexer. En tant qu’adulte, par le massage, j’ai découvert qu’en fait je n’étais pas si gros , pas si moche et la réalité de mon corps était bien plus belle que celle enfermé dans mon esprit. Il est vrais que les premières fois furent difficiles et c’est grâce à la confiance que j’avais en mon masseur et parfois même en les masseuses qu’aujourd’hui je préfère recevoir un massage nu.
J’évite donc les instituts, les « spas », les centres de bien-être…car là la nudité est souvent le plus grand TABOU de ces établissements.
Bien évidemment, je n’oblige personne à se mettre nu sur ma table de massage , chacun a le choix et je le respecte à 100%. Le plus important est que vous soyez à votre aise.
Si vous avez l’habitude de vous faire masser en sous-vêtement et que vous désirez changer pour la nudité, n’oubliez pas de demander l’accord de votre masseur ou masseuse, car tous ne l’acceptent pas.
Prenez soin de vous.

 

Serge Fige 

Écrire commentaire

Commentaires: 0